L’origine du trouspinette, ou de la troussepinette selon certains, alimente des querelles sans fin que ce vin d’épices noires, redécouvert par Délices et Gourmandises, entretient au fond des caves de Vendée ou du Poitou.

Délices et Gourmandises vous en dit plus

Depuis l’Antiquité, on a pris l’habitude d’aromatiser les vins avec des épices, sans doute pour faire passer le goût pas toujours agréable de picrates un peu dur à avaler. Au Moyen-Age, la haute société avait les moyens d’ajouter de la cannelle, des clous de Girofle et autres pétales de rose.

Mais le menu peuple, consommateur à ses heures de vinasse plus ou moins bien faite, devait se contenter d’essences locales pour agrémenter ses libations entre compagnons. C’est ainsi que naquit ce vin d’épines noires, après plusieurs tentatives pas très goûteuses avec d’autres ingrédients, comme nous l’explique Délices et Gourmandises.

Quant au nom, le mystère reste entier. Pour certains, c’est un simple coup de marketing, comme on dirait aujourd’hui : le trousse-pinette est un terme, reconnaissons-le, fort imagé qui attire l’attention par son côté polisson. Pour d’autres, l’appellation viendrait de l’habitude en Vendée d’aller boire un coup à la cave lors d’une visite chez un voisin. Et pour pouvoir tirer le vin de la barrique, il fallait retirer la pinette, une petite cheville de bois, d’un trou dans le tonneau pour faire entrer l’air.

La recette traditionnelle par Délices et Gourmandises

Le trouspinette est un vermouth, un vin aromatisé et fortifié de sucre et d’eau de vie. La recette est simple. Il suffit de faire macérer des jeunes bourgeons d’épines noires, coupées au printemps, dans 4 litres d’un vin rouge corsé, additionnés d’un litre d’eau de vie et de 500g de sucre. Au bout de 2 à 3 semaines, filtrez et transvaser en bouteilles que vous garderez encore un mois ou deux bien bouchées à l’abri de la lumière.

Pour les amateurs de vins aromatisés, Délices et Gourmandises propose dans son catalogue des mariages délicieux de vins avec figues et noix, ou pommes et châtaignes, ou encore pêches et abricot.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This template supports the sidebar's widgets. Add one or use Full Width layout.